Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

02/04/2014

Le film "De toutes nos forces" !

"De toutes nos forces", une course pour changer de regard

Depuis le 26 mars, le film français « De toutes nos forces » vous attend au cinéma. Parce qu’il contribue à faire évoluer le regard porté sur le handicap, Talentéo ne pouvait pas passer à côté! Décryptage. 

Les films grand public contribuent à faire évoluer les stéréotypes autour au handicap. Après des succès francophones tels que De Rouille et d’os ou Intouchables, qui s’est exporté jusqu’aux Etats-Unis, nous pouvons retrouver dès à présent « De toutes nos forces » au cinéma. Parce que ce film est optimiste et va au-delà des préjugés, il est temps d’en parler! Attention, si vous n’avez pas encore vu le film, des révélations vous attendent dans cet article…

Le synopsis ou l’histoire d’une famille presque comme les autres

Deux parents, deux enfants, les montagnes de la Haute-Savoie, la routine. Comme tout le monde? Presque. Julien a toujours été en fauteuil roulant. C’est pourtant un adolescent comme les autres, avec ses ras-le-bol et ses coups de cœur. Le jour où Paul, son père et ancien grand sportif, se retrouve au chômage, il fuit dès que possible son foyer pour ne pas affronter la réalité. Alors que Julien ne supporte plus cette situation, il découvre sur Internet qu‘un américain a participé à un triathlon avec son fils qui, lui aussi, ne peut pas marcher. Pourquoi pas lui, qui rêve d’aventures et de liberté, et qui a besoin de la présence de son père? Ensemble, ils participeront, quoi qu’il en coûte… 3.8 km à la nage, 180 km à vélo et 42 km de course à pied, c’est possible!

L’acceptation du handicap et la reconstruction d’un foyer

« De toutes nos forces », c’est l’histoire d’une famille qui va évoluer et se ressouder. Paul s’est enfermé dans son travail depuis la naissance de son fils, n’acceptant pas le handicap de ce dernier. De l’acceptation du handicap de l’adolescent, nous n’en saurons rien. Le film est centré sur l’acceptation d’autrui, qui est d’autant plus importante lorsqu’il s’agit de son propre père. Ne s’étant jamais vraiment occupé de son fils, si on voit le personnage de Paul évoluer, certains gestes du quotidien sont très significatifs: lorsqu’il est devant la télé et tend un bol de chips à son fils, il oublie que Julien ne peut pas l’atteindre s’il est trop loin. On n’imaginerait plus ce genre de gestes à la fin du film.

Si l’acceptation du handicap est source de difficulté de prime abord, c’est grâce au challenge sportif que le déclic va avoir lieu. Dès lors, le film se centre sur la relation père-fils. Les parents, frileux de laisser le jeune homme se lancer dans une aventure, notamment sa mère protectrice, vont laisser le défi devenir central dans cette histoire.Si la majorité des handicaps sont invisibles, celui de Julien se voit et, si certaines personnes gardent une certaine gêne, d’autres sont très à l’aise avec la personne qu’il est. Julien s’assume et va prouver qu’il peut connaître des sensations fortes malgré son fauteuil roulant. Son père va consentir face à la situation et porter son fils dans cette course, tandis que l’entourage va être source d’encouragement.

Un film qui fait du bien!

Si le film est sans grande surprise, il est rempli d’émotions et de significations fortes: un vrai bol d’air! On rit avec nos deux héros, on s’énerve, on est parfois un peu triste, mais jamais dans la complainte. Parfois, les regards et les gestes expriment bien plus que des mots. Le sport et la compétition vont permettre à Julien et son père de se retrouver: ce que l’on retient de ce film, c’est le courage, l’espoir, le partage, l’acceptation, la motivation et la fierté. Derrière le physique, c’est l’aspect psychologique qui prend le dessus. Paul va s’entraîner durant des mois, avec et sans son fils, afin d’être à la hauteur pour le challenge Ironman. C’est ensemble qu’ils y arriveront, grâce à un mental de résistant!

Un regard bien au-delà du fauteuil

« De toutes nos forces » permet de voir plus loin que le fauteuil: c’est l’importance que l’on y accorde qui est impactante. Se pose dès lors la question du regard des autres. Quelle est la réaction d’une personne lambda face à une personne en fauteuil, et plus généralement, en situation de handicap visible? Ce film fait véritablement prendre conscience de l’importance du regard porté au handicap. Qu’il s’agisse d’un handicap de naissance comme d’un handicap soudain, où la résilience devient capitale,l’essentiel ne serait-il pas de se concentrer sur une personne?

Lors de l’anniversaire de Julien, le discours de sa sœur Sophie est particulièrement fort: certes, Julien est différent… comme toute personne. Ce qu’elle retient de cette relation fraternelle, c’est un autre regard, un épanouissement et une humanité solide:son frère lui offre une belle leçon de vie.

Finalement, un Ironman ne serait-il pas une personne qui va chercher à se surpasser quelles que soient les difficultés?

A lire également:

Et vous, qu’avez-vous pensé du film « De toutes nos forces »? Qu’est-ce qui vous a le plus marqué? Venez commenter cet article. Et pour contribuer à faire évoluer les mentalités, partagez-le!

Les commentaires sont fermés.